Roger WAUTERS

Visé, 1950


Un parcours entamé en 1992 et, aujourd'hui, ses oeuvres sont présentes : au Palais Royal de Belgique, à la Région wallonne, à la Communauté française, à la Province de Liège, en différentes communes de Belgique, dans des institutions (Délégation Générale aux Droits de l'enfant, Bibliothèques), plusieurs Sociétés, ainsi que dans bon nombre de collections privées en Belgique et à l'étranger (Allemagne, Luxembourg, France, Pays-Bas, Monaco…).
Connu pour ses bronzes empreints d'une richesse esthétique où la ligne tient une place essentielle, l'artiste vient de pousser plus loin ses recherches sur d'autres matières pouvant servir à la fois son style, celui-ci rimant avec fierté et élégance, et son sujet que l'on sait être une mise en exergue de vraies valeurs humaines. C'est ainsi que ses récentes études sont issues d'expérimentations qu'il a menées sur le bois et plus particulièrement sur la modification de sa surface. L'artiste en a soumis plusieurs essences à une technique de brûlage qu'il a mise au point, et a pu constater que chacune d'elles réagissait différemment.
Si, après les avoir ébauchées, taillées, sculptées, polies et peaufinées, les soumettre aux flammes présente un risque bien réel, et l'on connaît la finesse de ses figuresélancées et l'importance que le sculpteur porte aux détails, le résultat est surprenant : nuances de noirs, de bruns clairs ou soutenus, d'ocres et de bleus confèrent aux sujets un caractère fortement intimiste, caractère qui d'ailleurs, chez Wauters, semble encore s'accentuer. Cà et là, des rehauts de pigments naturels — issus eux aussi de recherches menées en son atelier — interviennent en tant que ponctuation à la lecture de l'oeuvre.
Ses premières sculptures, réalisées en taille directe dans le bois et avec cette technique personnelle de modification de sa surface, ont toutes, déjà, rejoint des collections.

Fermer

Newsletter

Entrez votre e-mail


Inscrivez-vous pour recevoir nos invitations aux vernissages et expositions à venir.